Des maraîchages de Passy aux alpages des Contamines-Montjoie, en passant par les Espaces Naturels Sensibles, le canton du Mont-Blanc est l’un des plus délicats de la Haute-Savoie.

Le maintien d’une agriculture de qualité, valorisant les ressources locales, préservant l’ouverture des paysages, est un axe fort du développement équilibré et durable du Canton du Mont-Blanc

détaille Aurore Termoz

Pour soutenir l’agriculture locale et ses agriculteurs, les opérations ne manquent pas.

De la sensibilisation pour mieux faire cohabiter randonneurs et chiens patous, au financement des abris de bergers dans les secteurs touchés par la prédation du loup, sans oublier le soutien financier à l’achat de terrains agricoles pour préserver le foncier et aider l’installation de jeunes agriculteurs, la politique menée ces dernières années par le département est vaste.

Quelques unes des opérations soutenues

  • La rénovation de l’alpage de Joux à Saint-Gervais,
  • Le projets de vergers à Passy
  • La création de réserves d’eau en alpage (qui servent aussi à assurer l’enneigement hivernal et l’activité touristique)
  • Le soutien financier à l’abattoir du Pays du Mont-Blanc.

Promouvoir les produits locaux grâce à un label dédié, favoriser la consommation des produits locaux dans les cantines, c’est soutenir les filières courtes et l’économie circulaire au sein même du canton

précise Jean-Marc Peillex.
”Aurore Termoz et Jean-Marc Peillex ont su défendre les particularités de l’agriculture de montagne pour laquelle les terres du bas et les alpages sont indispensables.“
Flavie Rigole-Melendez, agricultrice à Saint-Gervais et infirmière aux urgences de l’hôpital de Sallanches.

Sans le soutien de nos conseillers départementaux, il y a tellement de choses qu’on ne pourrait pas faire.

Jérémy Vallas, Maire de Vallorcine