C’est à tous les niveaux que nous nous sommes engagés au cours de ce mandat en faveur de l’environnement et du développement durable,

Pour nous, le développement durable n’est pas un concept politique mais une manière d’aborder tous les sujets, avec transversalité, en tenant compte des liens entre toutes les activités économiques, la cohésion sociale et l’environnement

décrypte Aurore Termoz

Participer à la sécurisation

C’est par exemple financer une partie de l’enfouissement de la ligne à Haute Tension entre Les Houches et Chamonix,

Qui permet de Sécuriser l’approvisionnement électrique de la vallée, tout en offrant une meilleure qualité de vie aux populations qui vivaient à proximité, sans oublier le gain esthétique au pied du massif du Mont-Blanc.

Promouvoir la rénovation énergétique

Autre symbole de cette politique environnementale face à l’urgence climatique : les subventions accordées à de nombreux projets de rénovation énergétique :

  • 4 des 7 écoles de Passy. 2 écoles à Chamonix.
  • L’école de Servoz. Le groupe scolaire des Houches.
  • La MJC de Saint-Gervais.
  • Le centre sportif Richard Bozon à Chamonix.
  • L’instalation de panneaux solaires sur le toit des tennis à Chamonix pour 100.000 €.

Mais aussi au travers de l’aide accordée aux particuliers dans le cadre du Fonds Air Bois et aux entreprises avec le Fonds Air Industrie…

La lutte contre toutes les pollutions, c’est une obligation de santé publique. Notre santé, ce n’est pas une question de rentabilité ou de budget. C’est pourquoi nous avons été et serons aux côtés des collectivités compétentes pour activer la fermeture de l’incinérateur de Passy, en imaginant à la place des alternatives vertueuses et viables comme une plateforme de tri pour y conserver les emplois

détaille Jean-Marc Peillex, qui veut dépasser les débats longs et stériles trop souvent justificatifs de l’inaction.

Innover pour réduire les déchets

A notre initiative, le restaurant du collège de Varens à Passy est désormais équipé d’un innovant super-composteur qui digère en 24 heures jusqu’à 50kg de déchets alimentaires qui deviennent 5kg de compost. Une première en Haute-Savoie qu’on espère généraliser dans tous les collèges.

Tout comme en 2015, je soutiens ce binôme complémentaire au service du territoire, qui n’a pas démérité.

Xavier Roseren, Député de la 6ème circonscription de Haute-Savoie